Accumulateur nickel-cadmium

Un accumulateur nickel-cadmium ou Ni-Cd est un accumulateur électrique rechargeable utilisant de l'oxyhydroxyde de nickel et du cadmium comme électrodes.



Catégories :

Accumulateur - Composant électrique - Électrotechnique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'accumulateur nickel-cadmium se compose d'une electrode da nickel el.... â la valeur de R qui lui correspond et donner le nom du regnine de décharge -... (source : )
Accumulateur nickel-cadmium
Caractéristiques
Énergie/Poids 40∼60 Wh/kg
Énergie/Volume 50∼150 Wh/ℓ
Rendement charge-décharge 70∼90 %
Auto-décharge 10% à 20% /mois
Durée de vie 24 à 36 mois
Nombre de cycles de charge 2000 cycles

Un accumulateur nickel-cadmium ou Ni-Cd est un accumulateur électrique rechargeable utilisant de l'oxyhydroxyde de nickel et du cadmium comme électrodes.

Les batteries Ni-Cd sont actuellement assez dépassées en termes d'autonomie, et ne sont plus vendues dans l'Union européenne (suite à l'interdiction de l'utilisation du cadmium dans les produits électroniques). Elles sont remplacées par les batteries NiMH, elles-mêmes actuellement concurrencées par les batteries Li-ion.

À noter : l'appellation NiCad est erronée puisqu'un élément chimique s'abrège par une ou deux lettres maximum, mais elle est particulièrement employée dans la désignation grand public de ces accumulateurs.

Avantages du NiCd

Faiblesses du NiCd

Pratique

Lorsque on parle de décharger totalement une batterie cela sous-entend évidemment de ne pas descendre en dessous de 1 V / élément. Ceci est la tension minimale en dessous de laquelle l'élément ne doit jamais descendre sous peine de destruction partielle, ou alors complète. La décharge a lieu en trois phases :

Législation

Un encadrement particulièrement strict de la mise sur le marché européen de cette technologie a été institué par la directive 2006/66/CE publiée au JOUE le 6 septembre 2006. Cet encadrement sera effectif dès la transposition dans les législations nationales des 25 états-membres de l'Union Européenne, transposition qui doit intervenir dans les 24 mois qui suivent la date de publication de cette directive. Entre autres, cette directive prévoit l'interdiction de l'utilisation du cadmium dans les accumulateurs portables, à l'exception des accumulateurs destinés aux dispositifs d'urgence et d'alarme, ainsi qu'aux équipements médicaux ainsi qu'à l'outillage électrique sans fil.

Les accumulateurs Ni-Cd conçus pour un usage industriel ou professionnel ne sont pas couverts par cette interdiction. En effet des dispositifs performants de collecte et de recyclage en fin de vie ont été mis en place par les producteurs, donnant la possibilité ainsi d'éviter qu'ils ne finissent leurs jours dans les décharges ou les incinérateurs.

Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Accumulateur_nickel-cadmium.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu