Antenne isotrope

L'antenne isotrope est un modèle théorique servant de référence pour les calculs d'antennes de PIRE et de bilan de liaison.



Catégories :

Antenne - Composant électrique - Électrotechnique

Définitions :

  • Dispositif théorique qui rayonne ou reçoit de l'énergie de manière égale dans ou de l'ensemble des directions. (source : eutelsat)

L'antenne isotrope est un modèle théorique servant de référence pour les calculs d'antennes de PIRE et de bilan de liaison. Dans un milieu homogène et isotrope, elle rayonnerait uniformément dans l'ensemble des directions.

Le diagramme de rayonnement de l'antenne isotrope est une sphère, son gain est égal à l'unité. Il est commun d'exprimer le gain d'une antenne quelconque en décibels comparé à l'antenne isotrope (dBi). Par exemple le gain d'une antenne dipolaire (dipôle demi-onde) est égal à 2, 15 dBi.

Par comparaison avec la lumière et les luminaires, l'antenne isotrope serait une ampoule nue, tandis qu'une antenne présentant un gain pourrait être la même ampoule pourvue d'un réflecteur ou d'une lentille optique.

Densité de puissance rayonnée pour un gain Ge :

P_r(W/mˆ2) = \frac{P_e G_e}{4 \pi dˆ2}

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Antenne_isotrope.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu