Lobe secondaire

Les lobes secondaires sont les pics secondaires dans le diagramme d'émission ou de réception d'une antenne autre que le lobe principal ou le lobe arrière de celle-ci.



Catégories :

Antenne - Composant électrique - Électrotechnique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • pic de Dirac.... principal et des lobes secondaires. 45 / 50. Fenętres d'observation... lobe secondaire est bien plus petite.... (source : )

Les lobes secondaires sont les pics secondaires dans le diagramme d'émission ou de réception d'une antenne autre que le lobe principal ou le lobe arrière de celle-ci. En effet, selon la configuration de l'antenne, elle peut être directionnelle en azimut (gisement) et en élévation (angle de site) en concentrant la majorité de son énergie d'émission ou sa sensibilité de réception dans une direction. Cependant, on ne peut totalement rendre le patron nul dans les autres directions.

Exemple

La taille de la surface formant un «réflecteur parabolique» est assez petite généralement devant la longueur d'onde du signal émis et il n'est alors pas envisageable de négliger les phénomènes de diffraction. Chaque point de la surface du réflecteur va rayonner comme une source ponctuelle, et le champ total émis en un point est la somme cohérente de l'ensemble des champs illimitétésimaux. Tout se passe comme dans le cas de la diffraction d'une onde par une ouverture. Pour mieux sentir la physique du phénomène, considérons le cas parfaitisé suivant :

Gain normalisé d'une antenne rectangulaire parfaite de longueur 20 cm, largeur 10 cm, à une fréquence de 10 GHz (bande X)

La théorie de la diffraction montre que l'amplitude de l'onde émise dans une direction repérée par les angles φ (angle azimutal horizontal ou gisement) et θ (angle d'élévation ou de site) à une distance r de l'antenne suffisamment grande pour que l'approximation de Fraunhofer soit vérifée, vaut (sinc est la fonction sinus cardinal définie par sin (x) / x)  :

E(r,\theta, \phi)=E_0\cdot\frac{Ll}{\lambda r}\cdot\operatorname{sinc}\left( \pi \frac{L}{\lambda}\cdot\sin(\phi)\cdot\cos(\theta)\right) \operatorname{sinc} \left(  \pi \frac{l}{\lambda}\cdot\sin(\theta)\right)

Le diagramme de droite donne l'allure de l'évolution de la puissance de l'onde, normalisée comparé à la puissance maximale émise, selon le site et du gisement (échelle logarithmique). On voit naitre un pic central qui représente le lobe principal où la majorité de l'énergie émise ou reçu se trouve. Cependant, on voit de chaque côté des pics secondaires représentant les lobes secondaires.

Effets

Les forts échos retournés par des collines par temps dégagé (pixels rouges et jaunes) et les retours mal positionnés venant des lobes secondaires (bleus et verts)

On désire diminuer les lobes secondaires au maximum, car leur rôle n'est pas négligeable. Par exemple :


Voir aussi

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Lobe_secondaire.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu