Pile au mercure

Dans les piles au mercure, ce dernier est présent sous sa forme ionique et sous la forme d'oxyde de mercure.



Catégories :

Pile - Composant électrique - Électrotechnique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • La majorité des appareils vendus dans les années 60 et 70 utilisaient des piles au mercure pour faire fonctionner leur cellule et leur Æ.... (source : )

Dans les piles au mercure, ce dernier est présent sous sa forme ionique (Hg2+) et sous la forme d'oxyde de mercure (HgO).

Du côté de l'anode, en Oxyde de zinc (ZnO), des électrons sont libérés par la réaction d'oxydation :

Zn + H2O => ZnO + 2 H+ + 2 e-

De l'autre côté (celui de la cathode), l'oxyde de mercure se réduit en mercure :

HgO + 2 H+ + 2 e- => Hg + H2O

Il y a par conséquent d'un côté libération d'électrons et de l'autre consommation d'électrons. Les électrons circulent par conséquent par le circuit électrique pour permettre la réaction d'oxydo-réduction.

Quand il n'y a plus de zinc d'un côté ou plus d'oxyde de mercure de l'autre, la pile est à plat. Il faut la recycler.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pile_au_mercure.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu